[Etude] : Expérience client et nouveaux services numériques dans l’assurance

logo-nc-newLOGO-GMC-RGB-6cmW-300dpi-jpeg

Next content a réalisé pour le compte de GMC Software une nouvelle étude : Expérience client et services numériques dans l’assurance.

Cette étude repose sur l’analyse des résultats d’une enquête réalisée au mois de mai 2017 auprès de 1 049 français représentatifs de la population connectée à internet (suivant les critères d’âge, de sexe et de CSP) et clients d’au moins une assurance ou mutuelle.

Les principaux thèmes de l’étude

  • Les usages numériques selon les besoins des assurés (souscription, prévention, sinistre ou accident, gestion des contrats et attestations…) et les profils des clients
  • Les usages sur smartphone (le téléchargement d’application, les services utilisés…)
  • La souscription de produits d’assurance (fréquence, type de produit, canaux utilisés de la prise d’information à la finalisation du contrat)
  • Les attentes prioritaires en matière de nouveaux services numériques
  • L’assurance connectée : perception et intérêt selon trois principaux segments de marché (habitation, automobile et santé)

 

Sommaire détaillé de l’étude :

Le numérique dans les parcours et l’expérience client

Les services numériques des assureurs et mutuelles

  • Les usages sur le site Internet
  • Le téléchargement d’applications mobiles des assureurs et mutuelles
  • Les services utilisés sur mobile

La souscription d’assurances ou de mutuelles

  • La fréquence de souscription
  • Les produits les plus souscrits
  • Les critères de choix pour une assurance automobile, responsabilité civile, habitation et pour une assurance santé
  • Les sources d’informations dans le cadre de la dernière souscription
  • Les canaux sollicités lors de la dernière souscription
  • La demande de devis, la souscription en ligne de produits d’assurance

Les attentes prioritaires en matière de services en ligne

Les nouveaux services d’assurance connectée : perception et intérêt

L’assurance habitation

  • L’opinion des assurés sur les nouveaux services connectés
  • Les facteurs incitatifs à l’installation de capteurs dans le logement et au partage des données avec l’assureur
  • La prise en charge du coût de l’équipement par l’assuré en contrepartie d’un contrat plus économique

L’assurance santé

L’assurance automobile

  • L’intérêt des assurés pour les nouveaux contrats d’assurance « pay how you drive »
  • L’opinion des assurés concernant l’apport de ces contrats d’assurance « pay how you drive »
  • Les nouveaux services connectés et/ou géolocalisés les plus attendus

[Etude] Mobilité bancaire, expérience client numérique : état des lieux et perspectives

logo-nc-newLogo-SAB-Couleur-RVBCGI_100x100

Next content a réalisé pour le compte de SAB et CGI une enquête auprès des Français connectés sur la mobilité bancaire et le numérique dans les parcours et l’expérience client. Quelles sont aujourd’hui leurs éventuelles intentions de changement de banque principale, les incitations et freins à la mobilité ? Quelle connaissance et possible influence du dispositif de la Loi Macron visant à simplifier et faciliter le changement de banque ? Quel intérêt pour les banques en ligne mais aussi les nouveaux opérateurs bancaires ?

Cette enquête a été conduite fin décembre 2016 et début janvier 2017 auprès de 1 000 Français, représentatifs de la population connectée à Internet, suivant les critères d’âge, de sexe et de catégorie socio-professionnelle.

Pour plus d’informations, pour obtenir l’étude, NOUS CONTACTER

Ou contacter :

  • SAB : 
  • CGI : Jérôme Caron | 01 57 87 52 51 | 

Consulter aussi notre article :
Banques en ligne, nouveaux opérateurs : quelles opportunités avec la « Loi Macron » ?

Les principaux thèmes de l’enquête

Le numérique dans les parcours et l’expérience clients

  • La banque principale, la part des banques en ligne
  • Le conseiller bancaire
  • Le téléchargement et l’utilisation de l’application mobile
  • Les services utilisés sur le site Internet et sur l’application mobile
  • L’opinion des utilisateurs sur les services en ligne de leur banque
  • La souscription de produits et services financiers.
  • Les attentes en matière de services en ligne
  • L’agrégation de comptes : usage et intérêt
  • Les services de paiement entre particuliers : usage et intérêt

La mobilité bancaire : état des lieux et perspectives

  • La banque principale des Français, la part des banques en ligne
  • La fréquence de changement de banque principale
  • La fréquence d’ouverture d’un compte dans une banque
  • Les canaux sollicités lors de la dernière ouverture de compte
  • Les intentions de changement de banque principale
  • Les incitations et les freins au changement de banque
  • La connaissance et la perception de l’évolution du coût des services bancaires
  • La connaissance du dispositif de simplification et sécurisation du changement de banque
  • Les conséquences possibles de ce dispositif sur le comportement des clients
  • L’intérêt pour les banques en ligne dans la perspective d’un changement
  • Les facteurs d’attractivité, les freins à l’utilisation des banques exclusivement sur Internet
  • Mobilité et nouveaux opérateurs bancaires : néo-banques, acteurs Internet, télécoms, assureurs, grande distribution

Consulter aussi notre article :
Banques en ligne, nouveaux opérateurs : quelles opportunités avec la « Loi Macron » ?

Etude : Nouveaux services, nouveaux modèles numériques dans la banque

logo-nc-newLOGO-GMC-RGB-6cmW-300dpi-jpeg

Next content a réalisé pour le compte de GMC Software une enquête auprès des Français connectés sur les nouveaux modèles numériques dans les services financiers : quels sont les perceptions, les pratiques et les souhaits ?

Cette enquête est conduite au mois de janvier 2016 auprès de 1 000 français représentatifs de la population connectée auxquels ont été ajoutées 300 interviews supplémentaires auprès des plus jeunes consommateurs (moins de 35 ans) afin d’identifier les comportements spécifiques de ceux qu’on appelle les « Millenials ».

Pour recevoir un exemplaire de l’étude « Nouveaux services, nouveaux modèles numériques dans la banque », NOUS CONTACTER

Les principaux thèmes de l’enquête
  • Les usages numériques par rapport aux canaux traditionnels
  • Les usages suivant les écrans (ordinateur, smartphone, tablette, montre connectée)
  • Les attentes en matière de nouveaux services
  • La place des services en ligne dans le choix d’une banque, les critères de choix les plus décisifs
  • La souscription en ligne de produits financiers : les usages suivant les produits financiers, les leviers de développement
  • Le conseiller face aux algorithmes (opinions, attentes)
  • La finance participative : connaissance, perception, confiance et attentes
  • L’opinion par rapport aux acteurs, prétendants sur le marché de la banque de détail (géants de l’Internet, opérateurs télécoms…)

Le rapport comprend une analyse spécifique des comportements et attentes des Millénials (moins de 35 ans).

Pour avoir plus de détails sur le contenu de l’étude : consultez le sommaire, la liste des tableaux, graphiques

Pour recevoir un exemplaire de l’étude « Nouveaux services, nouveaux modèles numériques dans la banque », NOUS CONTACTER

Etude : les nouveaux leviers de la relation client dans la banque et l’assurance

L’amélioration de la qualité et de l’efficacité de la relation client via l’intégration d’outils digitaux est le chantier numérique prioritaire dans la banque et l’assurance, selon l’étude menée par Next Content pour Lithium entre juillet et septembre 2015 auprès des décideurs dans la banque et l’assurance impliqués dans les stratégies numériques de leur entreprise.

En moyenne, parmi les établissements interrogés (dont les principales banques à réseau en France et hors enseignes 100% digitales), la moitié des clients des banques consultent désormais régulièrement leur compte sur Internet, et un tiers depuis des interfaces mobiles (smartphone ou tablette) tandis qu’un quart des clients des assureurs en ligne consultent leur compte ou leur contrat en ligne.

Face à la multiplication des points de contacts, le principal enjeu en matière de relation client est alors de pouvoir disposer d’une vision intégrée du client et de maîtriser les surcoûts associés.

En savoir plus

IN BANQUE 2016 : l’innovation numérique et les nouveaux modèles de distribution de services financiers

Next Content et La Tribune organisent le 4 février prochain la conférence IN BANQUE 2016.

En 2016, ce rendez-vous de l’innovation numérique dans la banque et l’assurance aura pour thème les modèles numériques de distribution de services financiers.

Les principaux sujets abordés durant cette édition (voir le programme détaillé) :

  • Les nouveaux enjeux numériques de la distribution de services financiers
  • L’e-commerce de produits financiers
  • L’intelligence artificielle au service du conseil
  • Les « Millenials » et la banque
  • L’expérience client améliorée grâce à la personnalisation
  • Le lancement de nouveaux services, de nouveaux modèles
  • Services financiers et objets connectés : les enjeux pour la relation client
  • Les agences commerciales revisitées par le numérique

Les grands réseaux bancaires (BNP Paribas, Crédit Mutuel, BPCE, Crédit Agricole…) et d’assurance (Allianz, April…), les spécialistes de la banque en ligne (Hello Bank, Soon…) et des nouveaux modèles et start-up finTechs (Compte NickelCrédit.fr, Payname, Paytop…) donneront leur vision sur les enjeux et opportunités du numérique dans la distribution de services financiers et partageront de nombreux retours d’expériences concrets.

(Accéder à la liste complète des intervenants).

IN BANQUE 2016, une conférence La Tribune / Next Content (http://www.inbanque.com)

Objets connectés : Panorama international des initiatives Banque et Assurance

Cette étude a été réalisée de décembre 2014 à janvier 2015 par Saint Germain Consulting. Elle comprend (voir aussi le sommaire détaillé) :

  • un état des lieux et les projections du marché des objets connectés (exemples, prévisions de ventes et de revenus en France et au niveau mondial, attentes des consommateurs et freins à l’achat d’un objet connecté…)
  • un benchmark de plus de 50 applications objets connectés dans le secteur bancaire
  • un benchmark de plus de 20 applications objets connectés dans le secteur de l’assurance

Les benchmark sont réalisés à partir d’articles de presse, livres blancs, études, de l’analyse de sites Internet et d’interviews d’experts professionnels et académiques. Ils comprennent un descriptif détaillé de l’objet connecté, des services offerts et de ceux à venir, des vidéos présentant la solution, des verbatim de dirigeants présentant la stratégie et les objectifs de la solution ainsi que des liens vers des articles de presse complémentaires.

Acheter l’étude et profiter du tarif préférentiel : 690 € au lieu de 790 €

(TVA non applicable. Art 293B du CGI).

Pour plus de renseignements et acheter l’étude, contactez-nous

  • via le formulaire ci-dessous
  • par téléphone au 06 67 27 86 91

[si-contact-form form=’1′]

 

Sommaire de l’étude

Les objets connectés

  1. Introduction
    Définition
    Quelques exemples d’objets connectés


  2. Objets connectés: les prévisions
    Les prévisions de vente au niveau mondial
    Focus sur les prévisions de ventes des Google Glass et de l’Apple iWatch
    Les prévisions de vente en France
    Les prévisions mondiales en termes de revenus
    Les prévisions françaises en termes de revenus


  3. Objets connectés et consommateurs:

    Des intentions d’achat
    La montre connectée plébiscitée par les américains
    La montre connectée et le traqueur fitness plébiscités par les français

    … et des craintes
    Les freins à l’achat d’un objet connecté
    Au-delà du prix, des craintes autour de l’exploitation des données, du piratage et des impacts sur la santé

Les initiatives dans les secteurs banque et assurance

  1. Les initiatives dans le secteur bancaire

    Comment faire émerger de nouveaux services ?
    Le GlassCampBank Crédit Mutuel Arkéa à Brest
    Le hackaton Société Générale : les résultats

    Les applications objets connectés banque au quotidien (consultation comptes, virements etc.)
    27 initiatives bancaires détaillées et analysées (4 Françaises, 1 Suédoise, 2 Espagnoles, 1 Britannique, 2 Belges, 1 Tchèque, 1 Slovaque, 2 Turques, 1 Ukrainienne, 1 Israélienne, 4 Américaines, 2 Canadiennes, 3 Néozélandaises, 1 Australienne, 1 Sud-Coréenne)

    Les initiatives objets connectés marchés financiers et bourse
    5 initiatives bancaires détaillées et analysées (1 Espagnole, 1 Turque, 3 Américaines).

    Les initiatives objets connectés de paiement
    11 initiatives bancaires et/ou de solutions de paiement détaillées et analysées (2 Britanniques, 1 Espagnole, 1 Turque, 4 Américaines, 1 Canadienne, 2 Australienne).

    Les initiatives objets connectés à destination de l’agence et/ou du conseiller
    6 initiatives bancaires détaillées et analysées (1 Britannique, 1 Française, 2 Américaines, 1 Néozélandaise, 1 Australienne).

    Les initiatives objets connectés de gestion de budget
    3 initiatives bancaires et/ou de solutions de gestion de budget détaillées et analysées (2 Américaines, 1 Australienne).

    Les initiatives objets connectés d’épargne
    1 initiative bancaire détaillée et analysée (1 Russe).


  2. Les initiatives dans le secteur assurance

    Les initiatives objets connectés d’assistance et d’assurance automobile
    10 initiatives d’assureurs et/ou d’opérateurs de services d’assistance détaillées et analysées (5 Françaises, 1 Britannique, 1 Suisse, 2 Américaines, 1 Sud-Africaine).Les initiatives objets connectés d’assurance santé
    8 initiatives d’assureurs détaillées et analysées (3 Françaises, 1 Allemande / Autrichienne / Française, 2 Américaines, 1 Sud-Africaine, 1 Australienne).Les initiatives objets connectés d’assurance habitation
    4 initiatives d’assureurs détaillées et analysées (3 Françaises, 1 Italienne).

En conclusion les Banques et les compagnies d’Assurance doivent ils se positionner sur les objets connectés ?

  1. Pourquoi les banques devraient elles s’intéresser aux objets connectés ?
  2. Pourquoi les compagnies d’assurance devraient elles s’intéresser aux objets connectés ?

Acheter l’étude et profiter du tarif préférentiel : 690 € au lieu de 790 €